Radius: Off
Radius:
km Set radius for geolocation
Search

Le carrelage du sol au plafond

Le carrelage du sol au plafond

Parmi les innovations les plus notables en matière de décoration, le carrelage se distingue plus que toute autre matière.

Après les revêtements textiles, le carrelage est le revêtement de sol le plus apprécié des Français. Il est préféré pour son aspect rustique, son élégance, et sa capacité à répondre à l’imaginaire. Une popularité qui s’explique, par sa faculté à imiter les matériaux nobles, comme le cuir, le métal, le bois, la pierre naturelle, tout en gardant ses propriétés intrinsèques de solidité et de facilité d’entretien.

Carrelage, céramique, grès cérame : quelques tendances

Quelle que soit son appellation, le carrelage peut être indifféremment posé au sol ou au mur. Il s’adapte à l’intérieur ou à l’extérieur, et se décline en variantes selon sa composition. Les carrelages en céramique sont constitués d’argile humide et d’éléments naturels (sable, quartz ou terre).

Le grès appartient à la famille des céramiques : terres cuites, tomettes et faïence. Le grès cérame est fabriqué à partir d’argile et ses composants sont minéraux (silice, quartz et feldspath). Le grès qui se travaille en différents formats, est choisi pour reproduire des teintes naturelles. Il imite parfaitement le marbre, le bois, le tissu, le cuir et le métal. On le destine aux usages assez intensifs car il est solide et d’entretien commode

La faïence fait également partie des céramiques. C’est un matériau qui résiste à l’usure et s’entretient facilement. Émaillé, il craint les chocs et il est préférable de le réserver à la décoration des murs. Poreux, il n’est pas adapté à un usage extérieur. Dans tous les cas, il convient bien sûr, de vérifier que le support est capable d’accueillir le carrelage souhaité.

Côté déco

Original, le carrelage sait ne jamais être exubérant. Plus il parvient à imiter les matériaux nobles, plus il explore les grandes dimensions, et plus il gagne en élégance. L’usage des grands carreaux se généralise donc, et tord le cou à l’idée reçue qui voudrait qu’à petite surface correspondent des petits carreaux. C’est par la technique du calepinage que petits et grands carreaux s’assemblent, laissant libre cours à la créativité. La mosaïque n’échappe pas à cette tendance puisque, collée sur un filet, elle se pose également en panneau mural ou en frise. Les fabricants ont intégré l’évolution de la société, dont le papy-boom… Ils proposent des carrelages antidérapants qui permettent aux séniors d’équiper sans crainte leur salle d’eau.

Dans le même esprit, il existe une gamme de carreaux qui offre « une différenciation esthétique et tactile créant un système de signalisation » pour guider les malvoyants grâce au toucher et au pied.

Imitation

Le carrelage sait aujourd’hui métamorphoser un intérieur, en prenant l’apparence des matières nobles. Il est souvent moins cher, plus durable et plus facile à entretenir que le matériau qu’il imite. L’imitation qui domine actuellement est celle du cuir, réaliste jusqu’au toucher. Cette version se marie avec bonheur à la robinetterie contemporaine et au mobilier aux lignes épurées.

Dans sa version imitation papier, il surprend dans la salle d’eau à laquelle il apporte une touche de raffinement.

Le carrelage sait si bien ressembler au bois qu’il se confond avec un plancher ancien. Il est parfait pour faire illusion dans les pièces d’eau car son entretien est très facile et son étanchéité à l’humidité parfaite, ce qui est loin d’être le cas du bois.

Le carrelage imitation métal revient également en force pour rappeler la texture, les chromatismes et l’éclat des métaux et de leur rouille

Le carrelage métro :

Il fut inventé en 1900, pour décorer les premières stations de métro. Ce sont des carreaux rectangulaires en faïence blanche dont la seule fantaisie est un bord biseauté qui donne un aspect de relief sur les murs voutés des stations. Après une tentative orange, c’est le blanc qui a repris sa place. Il s’invite aussi chez les particuliers pour habiller les salles de bain. Il n’est plus question alors d’une ambiance urbaine, mais d’une touche de modernité et de sobriété qui met en valeur le mobilier et la robinetterie.

carrelagemetro

Le design 3D

Exit le carreau plat, bienvenue au carreau en relief. L’aspérité pour renvoyer la lumière et le creux pour l’accueillir. Les formes du carrelage 3D sont géométriques et rappellent le cuir, le bois ou le marbre, privilégiant les déclinaisons de blanc, beige, marron et noir. Les variantes graphiques sont si diversifiées que le carrelage 3D ouvre de belles perspectives de décoration. Vagues de l’océan, herbes couchées par le vent, feuilles d’arbres exotiques sont volontairement évocatrices de paysages, tant pour les salles d’eau que pour les cuisines personnalisées.

carrelage3D

Laisser un commentaire

Une question ? Une info ?